Bilan Eduter recherche 2017

Bilan activités Eduter-recherche 2017

En 2017, Eduter Recherche – Unité Propre « Développement professionnel et Formation », c´est notamment :

  • 188 jours d’accompagnement, d’expertise (comité nationaux…), d’intervention (colloques, séminaires,…) ou de recherche réalisées auprès/pour des institutions de l’enseignement agricole technique ou supérieur (DGER, Etablissement d’enseignement agricole, ENA..)
  • 18 jours de formation continue des agents de l´État (cadres de l´enseignement agricole, enseignants et formateurs…)

Sur le plan scientifique, c’est :

  • 22 articles ou chapitres d´ouvrages scientifiques
  • 7 communications dans des colloques ou séminaires
  • 5 séminaires de recherche ouverts à d´autres acteurs d´AgroSup Dijon et de l´enseignement agricole.

Eduter recherche est ouvert sur l’international, par l’accueil de chercheurs étrangers (comme Stefen Billet, chercheur Australien), par sa collaboration à des travaux internationaux (Québec, Sénégal…), par sa participation à des réseaux de chercheurs internationaux, ou encore sa participation à des colloques à l’étranger (Québec, Brésil par exemple en 2017).

Colloque international de l’ADMEE, une réussite !

Eduter recherche a organisé du 25 au 27 janvier 2017, le 29e colloque international de l’Association pour le Développement des Méthodologies d’Evaluation en Education (ADMEE) à AgroSup Dijon.

Ce colloque a accueilli 400 participants dont plus de la moitié venant de pays étrangers (10 nationalités différentes). Notons aussi la participation de trois inspecteurs de l’enseignement agricole.

Le thème de « l’évaluation : levier pour l’enseignement et la formation », porteur d’enjeux d’éducation et de développement professionnel, a pu être développé durant les 7 conférences et plus de 150 communications en ateliers.

Il était décliné en 4 axes :

  1. L’évaluation : levier pour le développement des systèmes d’enseignement et de formation et les politiques éducatives.
  2. L’évaluation : levier pour la (ré)ingénierie des formations.
  3. L’évaluation : levier pour le travail des enseignants et des formateurs.
  4. L’évaluation : levier pour le développement professionnel et les apprentissages.

De nombreux participants ont exprimé leur satisfaction quant à l’intérêt scientifique des interventions, à la qualité de l’accueil à AgroSup Dijon et durant les manifestations conviviales organisées au cellier de Clairvaux : une dégustation de vins de Bourgogne par le BIVB et les élèves du lycée viticole de Beaune ; la traditionnelle soirée festive de l’ADMEE !

Le colloque s’est réalisé dans le cadre d’un large partenariat avec l’Université de Bourgogne Franche-Comté, l’IREDU, l’ESPE de Dijon, la région et la ville de Dijon. Les élèves du lycée professionnel Les Arcades s’y sont également investis par un stage de formation en participant à l’accueil, à la préparation et au service des pauses-café.

Les vidéos des conférences sont accessibles en ligne sur Canal Eduter.

Projet e-FRAN SILVA NUMERICA

Eduter recherche est engagé pour 4 ans dans le projet e-FRAN (Espaces de Formation, Recherche et Animation Numérique dans l’éducation) « SILVA NUMERICA » retenu en septembre 2016 par le comité de sélection des projets d’investissement d’avenir (PIA).

Le projet vise à concevoir un environnement de réalité virtuelle éducatif (EVE) d’un écosystème forestier et à étudier son utilisation et sa plus-value didactique pour l’apprentissage de compétences cognitives complexes nécessaires pour agir avec le vivant dans une perspective de développement durable.

En 2017, le travail de conception de l’EVE a démarré. Afin de de penser l’écosystème forestier dans une perspective didactique, l’équipe d’Eduter recherche a tout d’abord organisé un séminaire réunissant plusieurs scientifiques et experts raisonnant la modélisation de l’écosystème forestier dans une perspective de gestion durable. Elle a ensuite réuni, à plusieurs reprises, les équipes pédagogiques des différents établissements investis dans le projet afin de repérer, d’une part, les concepts, modèles… relatifs à la forêt tels qu’ils sont enseignés, et, d’autre part, les obstacles que rencontrent les élèves dans leurs apprentissages. Cette étape, dans la conception d’un instrument numérique pour apprendre est indispensable pour que l’outil constitue une réelle plus-value didactique. Enfin, les chercheurs ont réalisé des observations et des entretiens avec des professionnels de la forêt. Ce travail a abouti à la proposition de spécifications permettant aux développeurs de la plate-forme d’engager leur travail.

Le travail avec les équipes pédagogiques se poursuit actuellement en vue de la conception des scénarios pédagogiques qui seront implémentés dans l’EVE.

En parallèle, deux membres de l’équipe conduisent des entretiens avec les différents acteurs dans le cadre du volet auto-évaluation du projet (pilotage ; dimension innovante ; pertinence dans la conception de l’EVE), en collaboration avec l’IREDU – UBFC  et l’EPLEFPA-CFPPA de Montmorot.

Casdar Docamex : Recueillir et capitaliser les savoir-faire fromagers

 Depuis janvier 2017, Eduter Recherche est engagé dans le projet DOCAMEX (Développement de progiciels de CApitalisation et de Mobilisation du savoir-faire et de l’EXpérience fromagers en filière valorisant leur terroir). Il s’agit d’un projet CASDAR (compte d’affectation spéciale « développement agricole et rural ») coordonné par le Centre Technique des Fromages Comtois.

Il rassemble des partenaires de 5 filières fromagères AOP, des partenaires scientifiques (Eduter Recherche-AgroSup Dijon, Université de Bordeaux, CNRS, INRA) et des partenaires de l’enseignement agricole (réseau des ENILs). Il est conduit en lien avec le Réseau Mixte de Technologie « Filières Fromagères Valorisant leur Terroir » coordonné par le CNAOL (Conseil National des Appellations d’Origine Laitières).

Ce projet vise à développer une démarche de recueil et de capitalisation des savoirs et « savoir-faire » fromagers ainsi qu’un progiciel de gestion de ceux-ci. En effet, les procédés traditionnels de fabrication fromagère reposent sur une multitude de savoirs, de savoir-faire et d’expériences, forgés au cours du temps, transmis pour partie par la formation mais aussi par l’apprentissage en situation de travail (« apprentissage sur le tas »). Or, les évolutions tant des filières que des modes de transmission entraînent un risque de perte de ceux-ci. Des outils d’aide à la décision ou à la formation des fromagers et des conseillers en fromagerie représentent donc un enjeu majeur pour leur capitalisation au service du pilotage de la qualité sensorielle des fromages traditionnels.

Eduter Recherche est engagé dans l’action n°1– « Recueil et structuration des informations » – de ce projet qui en compte trois autres. Il accompagne des référents des filières Comté et Salers afin qu’ils s’approprient et testent l’opérationnalité de la méthode de recueil et de structuration des savoir-faire issue de la didactique professionnelle (observations, entretiens, recueil de documents… pour l’analyse du travail des fromagers).

IDEFI-N Agreen Camp

Agreencamp est un projet ANR, lauréat des appels à projets IDEFI-N. Il s’agit de créer des formations numériques de qualité (MOOC, formations hybrides) pour développer l’attractivité internationale de l’université numérique en agrobiosciences d’Agreenium. Il mobilise un collectif de chercheurs et enseignants-chercheurs en agrobiosciences qui souhaitent diffuser les acquis de la recherche en formation.

Depuis le début du projet (janvier 2016), des chercheurs d’Eduter recherche sont associés à la recherche-action en sciences de l’éducation pour mieux comprendre les processus de co-conception de formations intégrant le numérique et les effets des outils sur les apprentissages. Ils accompagnent et observent le travail de conception de trois modules et le processus de médiatisation (notamment la production de serious games). En 2017, ils ont poursuivi cette mission d’accompagnement et d’observation en assistant à de nombreuses réunions de travail des équipes, entre elles (enseignants chercheurs, ingénieurs techno-pédagogiques) et avec les développeurs. Les données montrent les tensions nombreuses qui s’exercent dans la conception de ces modules, notamment lorsqu’il s’agit de produire un serious-game.

Pédagogie dans l’enseignement supérieur agronomique et vétérinaire

L’évaluation des enseignements par les étudiants

Dans la continuité du groupe national de travail sur la pédagogie au sein des écoles de l’ESAVP, sollicité par la DGER et initié en 2013, deux membres de l’équipe ont animé une demi-journée à la DGER auprès du réseau des DEVE sur la thématique de l’évaluation des enseignements par les étudiants. Pour préparer cette demi-journée, un questionnaire a d’abord circulé dans tous les établissements afin de pouvoir établir un état des lieux des dispositifs d’évaluation mis en œuvre dans l’ESAVP. Durant cette demi-journée, les résultats de l’enquête ont été présentés en les confrontant à la littérature existante dans le champ de l’évaluation des enseignements par les étudiants. Un temps de travail et de réflexion en sous-groupes a suivi cette présentation.

Une formation/expertise auprès des enseignants-chercheurs de la première université agronomique au Sénégal

Dans le cadre de la convention de partenariat signée entre le consortium Agreenium et l’université du Sine Saloum El Hadj Ibrahima NIASS (USSEIN) au Sénégal, un membre de l’équipe a contribué à la conception et à l’animation, en partenariat avec deux collègues du CIRAD, d’une semaine de formation auprès de 25 enseignants-chercheurs Sénégalais au sujet de l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur. Initialement, le partenariat entre Agreenium et USSEIN prévoit un accompagnement d’Agreenium sur une période de 4 ans (2014-2018) dans la création de cette nouvelle université qui sera la première université agricole francophone à vocation sous-régionale d’Afrique de l’ouest. L’équipe a été sollicitée dans le cadre du 2ème axe stratégique dans la création de cette université : « Faire émerger des stratégies pédagogiques innovantes » à travers des semaines de formation-action en ingénierie pédagogique destinées aux futurs enseignants-chercheurs de l’université.

CASDAR Changer : l’heure du bilan

Engagé depuis 2014, le projet CASDAR CHANGER s’est clôturé en 2017. Sa finalité était de capitaliser les savoir-faire de conseil issus de l’expérience de différents groupes de conseillers agricoles de chambres d’agriculture.

En effet, du fait de leur mission d’appui des agriculteurs à la transition agro-écologique, ces conseillers sont conduits à revisiter leurs pratiques de conseil. Ils doivent passer d’une logique « d’ordonnance chimique » à une logique de re-conception du raisonnement agronomique des agriculteurs. Les savoir-faire que cela demande sont donc à construire.

Pour capitaliser ces savoir-faire, le projet s’est appuyé sur la conception de dispositifs d’échange entre pairs pour la population des conseiller agricoles de 10 chambres d’agriculture dans huit régions.

Eduter Recherche était engagé dans le groupe d’animation national et assurait la co-tutelle d’une thèse avec l’INRA (Sophie Duhamel) spécifiquement sur le projet bourguignon.

Le travail réalisé a conduit à :

  • la production d’une partie des livrables concernant les dispositifs « Echange entre pairs », dont une modélisation du dispositif pour un transfert dans les formations Résolia ;
  • La mise en place de groupes locaux dans plusieurs régions pour le transfert des acquis du projet ;
  • Des publications scientifiques (quatre dans des revues de rangs A) et des présentations lors de colloques scientifiques.

Dans le cadre de la thèse, un suivi rapproché d’un groupe de conseillers en région Bourgogne a permis de mieux comprendre le processus de changement de métier des conseillers agricoles