Projets de recherche

Des travaux réalisés entre 2015 et 2018 :

Les programmes de recherche concernent les liens entre Travail, formation et compétences des professionnels, des élèves/apprenants  et formateurs

Les travaux ont porté sur trois problématiques :

  • Le rapport entre apprenants (élèves en difficultés et adultes en développement professionnel)  et le travail des formateurs / accompagnateurs / tuteurs engagés  dans le « faire apprendre, comprendre, vivre » ;
  • Les rapports entre l’activité de travail et la formation de professionnels de différents secteurs : forêt, production fromagère, conseil agricole, santé, mais également de l’enseignement et de la formation agro-alimentaire, agricole et vétérinaire ;
  • Les rapports entre les personnes et leurs parcours.

Ces problématiques sont traitées dans différents programmes de recherche financés par l’ANR, la Caisse des Dépôts mais également les fonds Cas-Dar ou d’autres fonds privés. Actuellement l’équipe DPF est engagées sur les projets suivants :

PIA-ANR (Silva Numerica) : recherche action sur la définition, l’apprentissage par le numérique des métiers de la forêt, dans une perspective de durabilité, aux différents niveaux de formation professionnelle initiale;

Idefi Numérique (Projet E-Fran AgreenCamp) : recherche appliquée relative à la conception de parcours formateurs par l’intermédiaire de modules de formation à distance et de jeux sérieux dans les domaines agronomique, gestion de l’eau et vétérinaire;

Cas-Dar : « Changer » relatif au conseil agricole agro-écologique, « Transaé » relatif à la transition agro-écologique en élevage et « Docamex », relatif à la transmission des savoir-faire fromagers par l’activité de travail dans les filières Comté et Salers /Cantal.

CNAF (Projet métiers de la Petite Enfance) : il est fait appel à l’expertise de l’équipe en analyse de l’activité de travail pour étudier les modes de catégorisation des enfants par les différents professionnels de la Petite Enfance (avec le Cnam-Paris, le LEST Aix en Provence et l’IRTESS de Bourgogne).

 

Les travaux conduits concernent deux axes de production scientifique :

  1. le premier s’attache à repérer les processus d’un développement conjoint de l’activité et des personnes concernées ;
  2. le second aborde les processus de transmission professionnelle, d’apprentissages professionnels entre pairs, la conception de dispositifs d’apprentissages en situation de travail et/ou de formation, ainsi que leur évaluation.

Des thèmes de recherche transversaux et récurrents : évaluation, orientation et parcours, intervention et transmission professionnelle.

 

Projets de recherche en cours

 

D’autres travaux de recherche antérieurs

Programme de recherche sur la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

L’objectif était de contribuer à la connaissance, à l’amélioration du dispositif VAE et à la formation et professionnalisation des acteurs, dans l’enseignement agricole mais pas uniquement. Dans ce cadre, l'Unité Propre "Développement professionnel et formation" a réalisé une série de recherche qui a consisté à analyser le travail de chacune des grandes catégories d’acteurs impliqués, par observation et analyse de pratiques avec les professionnels.

    Successivement, nous avons analysé le travail :
  • des jurys de VAE (Mayeux, Mayen & Savoyant, 2006, Mayen & Tourmen, 2009, Tourmen, 2009),
  • des accompagnateurs (thèses de Chakroun (2009) et Fauvelle (en cours), Mayen, 2007),
  • des conseillers en Points Relais Conseil (Mayen, 2006).
Enfin, nous avons retourné le mouvement en analysant l’activité des personnes ordinaires avec la VAE (Mayen, Perrier & Pin, 2010).

Programme de recherche sur les compétences des ingénieurs

L'Unité Propre "Développement professionnel et formation" a réalisé une recherche avec 6 écoles d’ingénieurs du ministère de l’Agriculture, consistant à développer des méthodes d’analyse et d’identification des compétences d’ingénieurs.

 

Le travail a abouti à un rapport mettant en évidence le caractère situé des compétences (Métral & Mayen, 2008) et a débouché sur la constitution d’une proposition de référentiel de compétences situées de l’ingénieur ainsi que sur des propositions méthodologiques pour le faire (Métral & Mayen, 2007 ; Mayen, Métral & Tourmen, 2010).

Programme de recherche sur les parcours des doctorants

L'Unité Propre "Développement professionnel et formation" a réalisé une recherche à la demande d’une école doctorale du ministère de l’Agriculture (Abies), en collaboration avec un agent du ministère (B. Poiret) et en cofinancement FSE.

Cette recherche s’inscrivait dans le mouvement global de réforme des écoles doctorales (2006), visant à renforcer leur rôle dans l’accompagnement des doctorants. Nous avons analysé les parcours de thèse comme une expérience de travail, réalisé des entretiens exploratoires avec des doctorants, directeurs de thèse et autres encadrants, et reconstitué les parcours d’un échantillon de doctorants (Tourmen, Mayen, Caens & Droyer, 2006).

Cette recherche constitue une première dans le genre et a abouti à la production d’interventions et de ressources pour l’école doctorale Abies (un carnet de compétences des doctorants, en cours d’expérimentation et d’évaluation).

Ses résultats ont aussi été valorisés lors d’un séminaire ouvert aux écoles doctorales et écoles d’ingénieurs du MAP (16 décembre 2009, Paris), et dans d’autres conférences (Tourmen, 2006, 2010). Pour nous, elle est une première étape qui doit permettre la réalisation d’une recherche plus systématique et plus poussée dans le programme à venir.

Programme de recherche sur les apprentissages en situation de travail

Il s’agissait, dans le prolongement des travaux de didactique professionnelle, de poursuivre les travaux sur les apprentissages par les situations et les apprentissages avec les autres.

Trois chantiers étaient concernés :
  • un chantier sur les apprentissages dans les dispositifs de formation par alternance (Mayen, 2007, Olry, 2009, Caens-Martin, Mayeux & Mayen, 2007),
  • la thèse d’Holgado (2011) sur l’analyse de trois formations professionnelles continues au SIG (système d’information géographique) et
  • la thèse de Gagneur (2010) sur l’analyse d’une année de rencontres et de travail au sein d’une coopérative viticole du sud de la France.

Les deux thèses adoptent des points de vue identiques sur l’analyse des conditions et des processus d’apprentissage, mais examinent des situations opposées : l’une examine une formation avec l’hypothèse selon laquelle l’analyse du travail et les références au travail se déploient tout au long d’une formation continue.

De fait, la conduite de la formation semble orientée par les références aux situations professionnelles que les apprenants imposent aux formateurs, ceux-ci en revanche, contribuant, par la formation et leurs interventions, à aider les professionnels à procéder à une redéfinition de leurs tâches et de leur horizon d’action.

Gagneur (2010, Gagneur & Mayen, 2010) montre que des apprentissages collectifs très importants surviennent dans une période d’évolution et que ceux-ci sont essentiellement appuyés sur les rencontres qui surviennent tout au long de la vie et du travail des coopérateurs.

Programme de recherche sur l’évaluation

La présence de deux enseignants-chercheurs dont la formation en fait des spécialistes de l’évaluation (Tourmen, Droyer) combine une approche par l’analyse de l’activité et par les nombreux travaux sur l’évaluation.

Plusieurs chantiers sont concernés : la VAE est prise de ce point de vue comme un dispositif d’évaluation et de certification et les activités des professionnels comme des activités relevant de l’évaluation. De ce point de vue, la VAE est entrée dans le programme général qui cherche à examiner le travail de ceux qui ont des fonctions d’évaluation.

Il complète le travail de recherche de Tourmen consacré à l’activité et aux apprentissages des évaluateurs de politiques publiques (Thèse en 2007, Tourmen, 2008, 2009) et les travaux de Droyer sur l’évaluation des politiques d’éducation (Droyer, 2007, Droyer et Duru-Bella, 2008).

Programme de recherche sur les dirigeants

Née dans le cadre d’un programme de recherche commun et ambitieux de la MRPP/CNAM (Maison de la Recherche sur les Pratiques Professionnelles) et des Écoles de services publics, la recherche, en relation avec l’école de Santé Publique de Rennes, a consisté en une analyse du travail de directeurs d’hôpitaux (Laude, Chauvigné, Tourmen, Mayen, Masson, Samrany, 2009).

Il s’agissait de mette en œuvre une démarche de didactique professionnelle pour une classe de situations jusque là inexplorée (Tourmen, Mayen, Samrany, 2010). Ce chantier a donné lieu à de nombreux échanges avec les chercheurs engagés dans les autres chantiers (directeurs des administrations déconcentrées, de Projet AERES – Unité Propre "Développement Professionnel et Formation" d'Eduter - l’administration territoriale...). Il s’est prolongé par une thèse (Samrany, en cours) soutenue par le Ministère de l’Agriculture et l’Ecole de Santé Publique de Rennes, sur l’analyse comparée de l’activité de dirigeants hospitaliers et de directeurs d’hôpitaux.

Ce travail met l’accent sur l’activité interactionnelle des dirigeants : réunions, entretiens qui composent l’activité quotidienne des professionnels.

Programme de recherche sur l'activité des formateurs

Plusieurs recherches ont concerné l’activité des formateurs professionnels et enseignants de la formation professionnelle. L’une d’elles a été menée avec lINMF de l’AFPA et a permis, par le biais d’un groupe d’analyse de pratiques, de mettre à jour des évolutions du métier de formateur et des acquis de leur expérience.

Cette recherche a donné lieu à la publication d’un ouvrage collectif (Tourmen et Prévost, 2010). D’autres ont consisté à explorer les pratiques d’individualisation dans l’enseignement (Mayen, 2010, Frétigné et Trollat, 2010).

Programme de recherche sur les nouveaux modes de gourvernance

Les membres de l’axe Apole de l'Unité Propre "Développement professionnel et formation" ont participé à un programme de recherche sur les nouveaux modes de gouvernance et l’appropriation des réformes par les équipes de direction des lycées agricoles. Cette recherche vise à analyser les conditions et les processus par lesquels les acteurs reçoivent, interprètent, redéfinissent et s’approprient les réformes. L’approche est sociologique et met l’accent sur l’activité des acteurs avec les politiques qui leur sont imposées (Jakubowski, 2009, Nouvelot-Gueroult, 2008).